La Côte d'Azur

La Côte d'Azur est un haut lieu préhistorique. En effet, plusieurs millions d'années avant JC, la Côte d'Azur connaît la présence humaine. Des traces de vie ont été découvertes dans la grotte du Tachou à Roquebrune Cap Martin.

300 000 ans avant JC, les premiers foyers apparaissent sur la plage de Terra Amata (l'actuel Boulevard Carnot, à l'Est du Port). 200 000 ans avant JC, la Grotte du Lazaret (Nice) est habitée par des chasseurs. 80 000 ans avant JC, l'homme de Néandertal peuple les grottes environnantes. Des armes datant de 30 000 ans avant JC, ont été retrouvées dans les grottes de Grimaldi, témoignant de la présence de l'homme de Cro-Magnon dans cette région. Les plus anciennes figures gravées sur la roches datent de 1800 avant JC et se trouvent dans la Vallée des Merveilles.

De 900 à 600 ans avant JC, le peuple des Ligures vient peupler la Côte. Ils ont laissé de nombreuses constructions fortifiées et des peintures rupestres du Mont Bégo à la Vallée des Merveilles. Par la suite, avec la venue des Celtes, on parlera de civilisation celto-ligure.

600 ans avant JC, les Phocéens s'installent à Marseille et fondent plusieurs comptoirs commerciaux : Hyères, Antibes, Nice, Monaco,.. Le commerce rayonne aussi sur la Provence et le Languedoc et leurs habitants adoptent les coutumes des Phocéens : culture de l'olivier, de la vigne, poterie, sculpture,....

Autour des années 100 avant JC, les différents comptoirs sont attaqués par des peuplades voisines, Rome vient les défendre puis les annexe. Dès le Ier siècle après JC, la civilisation romaine se manifeste dans les Alpes Maritimes : Fréjus (port créé par Jules César), Antibes et Cimiez qui devient la capitale de la Province des Alpes Maritimes.

En 313, Constantin accorde aux chrétiens la liberté de Culte et fait donc du Christianisme la religion officielle. Dès lors, le christiannisme se développe tout d'abord sur le littoral azuréen. La première manifestation de cet établissement fut la construction du monastère de l'Ile Saint Honorat (au large de Cannes) durant le IVème siècle.

Suite à une longue période de trouble, le pays s'affaiblit après la chute de l'Empire Romain. Toute la Provence se trouve sous l'autorité des barbares : wisigoths, ostrogoths, puis les francs en 536. Après les barbares, la région est envahie par les Maures qui sont repoussés grâce à Charles Martel (de l'année 732 à l'année 739). Par la suite, pendant plus de 200 ans, les Sarrazins, ravagent le pays : pillage, destruction, incendie,vol, esclavage,... En 974, le comte Guillaume, dit le Libérateur, les expulse du territoire et fonde alors un comté unique.

Le XIème siècle fut consacré aux réparations sous la protection armée des seigneurs. La descendante de Guillaume Le Libérateur épouse Raymond Béranger III, c'est sous son règne que Nice et Grasse se dotent de Consulats. En 1215, Nice s'allie à Gênes, mais quelques années plus tard, Raymond Béranger IV réussit à rétablir son autorité et à reconquérir Nice en 1229. En 1246, grâce au mariage entre la fille de Raymond Berenger IV et Charles d'Anjou (frère de Saint Louis), la Provence appartenient à la Maison d'Anjou qui exerce déjà son autorité sur le Maine, l'Anjou, Naples et la Sicile. Le pays connaît alors prospérité et paix.

Le Comté de Provence est au main de la Reine Jeanne, déscendante de Charles d'Anjou. Suite à de nombreuses manipulations et jeux d'alliance, le Comte de Savoie annexe Nice ainsi qu'une partie de la Provence Orientale. En 1388 Nice passe sous l'autorité de la Savoie et ce jusqu'à la révolution française.

En 1419, Nice est officiellement cédée au Duc de Savoie, malgré les protestations de René de Provence, fait Comte de Provence en 1394. En 1431, le successeur de René de Provence meurt, après avoir légué son comté au Roi de France, Louis XI : la Provence devient alors française. En 1489, le Roi de France et le duc de Savoie donnent à Monaco son indépendance.

De 1524 à 1544, la guerre de rivalité entre François Ier (roi depuis l'an 1515) et Charles Quint crée un climat de tension en Provence, lieu de nombreuses batailles. L'armistice entre François Ier et Charles Quint est signée en 1538. En 1543, la flotte turque s'allie aux troupes du Roi de France pour assiéger Nice, sans succès...

Durant le XVIIème siècle, Nice se structure et s'organise, traversant ainsi ce siècle sans trop d'encombre, contrairement à la Provence qui est le lieu de troubles et de répression : le 18 Octobre 1590, le Duc de Savoie s'empare d'Aix, mais la Provence reste Savoyarde seulement durant 3 années ; les espagnols s'emparent des Iles de Lérins en 1635 sans pouvoir débarquer sur la terre ferme ; sous la fronde, Louis XIV doit réprimer les révoltes à Draguignan et à Marseille.

Dès le début du XVIIIème siècle, les guerres reprennent entre la France et la savoie : - Louis XIV déclare la guerre au Duc de Savoie en 1690....mais le traité de Turin rend Nice à la Savoie en 1696 - En mai 1705, suite à une attaque, Nice est annexée à la France jusqu'en 1713, date à laquelle est ratifié le traité d'Utrecht. En 1718, le royaume Sarde est créé et englobe le Comté de Nice.

De 1740 à 1748, la guerre de la Succession d'Autriche : les combats entre les flottes franco-espagnoles et anglo-sardes se sont déroulés sur le territoire niçois. Le traité d'Aix la Chapelle redonne Nice à la Maison de Savoie en 1748. En 1769, le traité de Turin modifie la frontière entre ces deux comtés : Gattières et la rive droite de l'Estéron sont attribuées à la France, tandis que la Sardaigne récupère La Penne et Guillaumes.

En 1792, l'armée française reçoit l'ordre d'envahir la Savoie et le Comté Niçois. Par la suite, les Niçois demandent le rattachement du Comté à la France et le 31 Janvier 1793, le département des Alpes maritimes est créé. A cette même époque Monaco demande son annexion à la France, ainsi Monaco, Menton, Roquebrune s'unissent à la France. Officiellement, il faut attendre le 15 Mai 1796 et la signature du traité de Paris pour que le Comté de Nice soit Français.

Durant la Restauration, Nice est rendue au Roi de Sardaigne en 1814 et Monaco est à nouveau sous l'autorité de son Prince. Un an plus tard, la Couronne de Savoie récupère Nice et son Comté.

Il faut attendre 1860 pour voir Nice et la Savoie rattachés à la France et ce en échange de l'aide apporté au Roi de Sardaigne dans la conquête de la province de Milan. Cet échange est officialisé par le Traité de Turin signé le 24 Mars 1860 (sauf pour La Brigue et Tende, qui deviendront Français après le Seconde Guerre Mondiale). Le Prince de Monaco abandonne les deux communes de Roquebrune et Menton et devient un souverain indépendant.

Le début du XXème siècle est profondément marqué par la Première Guerre Mondiale et l'exode rural. Dès 1939, des troupes se concentrèrent dans la région. Le 24 juin 1940, Menton est occupée par les Italiens, et les Alpes maritimes sont démilitarisées. En 1942, la Côte d'Azur est occupée par les Italiens et les Allemands et connaît un régime de dictature. Après la capitulation de l'Italie en 1943, les troupes Italiennes fuient et laissent la place aux troupes allemandes. Le 15 Août 1944, les alliés derbarquent sur toute la Côte entre Hyères et Cannes. Le 28 Août, les niçois chassent les Allemands. Il faut attendre le 25 Avril 1945, pour voir la Côte d'Azur entièrement libérée.



Retour haut de page | A propos de EASY INVEST | Contactez-nous | Plan du site | Powered by Easy-Invest.com